Élevage sélectif

Standards de la race

Snow Valley Rat Terrier

Aspect général
Le terrier chasseur de rat fut développé à l’origine comme ratier et chien de ferme. C’est un chien de compagnie polyvalent capable de chasser la vermine en surface et sous la terre et de poursuivre le petit gibier. Chien particolore solide, compact, de petite à moyenne taille, il donne une impression d’élégance, de bonne forme physique, de rapidité, de puissance et d’équilibre. Les cicatrices « honorables » et quelques canines ou incisives cassées ou manquantes ne doivent pas être pénalisées.

Tempérament
Alerte, curieux, dévoué et énergique, il est facile à entraîner et obéit les commandements. Le terrier chasseur de rat n’est pas de ces chiens bagarreurs et il s’entend bien avec les autres chiens, mais il peut être réservé avec les étrangers. La docilité n’est pas un défaut. En revanche, une timidité excessive ou une agressivité manifeste doit être pénalisée.

Taille
La taille du terrier chasseur de rat est divisée en deux variétés :
Variété miniature : au moins 10 pouces, ne doit pas excéder 13 pouces.
Variété standard : plus de 13 pouces jusqu’à et incluant 18 pouces, mesuré au garrot.

Proportions : le terrier chasseur de rat est légèrement plus long que haut. Sa hauteur, mesurée verticalement du sol au garrot, est légèrement inférieure à sa longueur qui est mesurée horizontalement de la pointe des épaules à la pointe des fesses.

Substance : le terrier chasseur de rat a une ossature moyenne proportionnelle à sa taille. C’est un chien bien équilibré et musclé aux lignes nettes sous une peau serrée. Le chien ne doit pas être enlevé, ni manquer d’ossature ou être trop « nain », et il ne doit jamais être massif ni grossier. Le terrier chasseur de rat doit être évalué comme un terrier de travail démontrant une bonne condition physique.

Robe et couleur
Robe : la robe est courte, dense, lisse et brillante. La texture peut varier : une légère collerette ou ondulation le long du dos est acceptée mais non désirable. Les moustaches ne doivent pas être enlevées.

Couleur : toute variation de robe pie est acceptée. On définit pie comme étant des taches assez importantes d’une ou de plus d’une couleur sur un fond blanc. À l’exception d’un chien presque complètement blanc avec une robe mouchetée, le terrier chasseur de rat n’est jamais d’une couleur unie sans taches blanches, ou bicolore sans qu’une des couleurs ne soit blanche. Les couleurs acceptables avec ou sans touches de feu incluent le noir qui prédomine, ou chocolat, rouge, abricot, bleu, fauve, feu, citron et blanc. Les couleurs sombres, intenses et clairement définies sont préférées.

Le pourcentage de blanc sur le corps est de préférence entre 10 % et 90 %, mais tout patron – des taches, plaques ou éclaboussures avec ou sans toute combinaison de blanc sur la face, la tête ou les oreilles – est également acceptable sans préjudice. Des touches de feu sont courantes et peuvent varier des tons de crème à rouille. Des taches poil de blaireau sont acceptées. Une robe mouchetée, tiquetée ou truitée est courante, mais une robe trop tiquetée est indésirable. Le sable est permis dans la robe, en nuances ombrées sur la tête et comme coups de crayon sur les orteils. Quelques poils blancs ne constituent pas une marque acceptable. Une marque blanche doit être au minimum une plaque ou une bande de poils blancs qui dépasse un (1) pouce et qui couvre une peau rose sur le poitrail ou sur le corps.

Tête
Vu de l’avant ou de profil, rappelle la forme d’un coin tronqué. Vu de l’avant, elle s’élargit graduellement vers l’attache des oreilles dans une ligne continue et le museau est bien rempli sous les yeux. Yeux : ils ne sont pas grands, de forme ovale, et sont placés obliquement. Leur couleur varie en fonction de la robe et s’étend du brun foncé à l’ambre. Le bord de l’œil correspond à la pigmentation du nez et les marques de la face. Les yeux gris sont admis chez les chiens bleus ou bleu fauve seulement, mais ils sont un défaut grave chez les chiens d’autres couleurs. Oreilles : placées à l’extérieur du crâne, elles sont en forme de V, d’une longueur proportionnelle à la tête et aux extrémités légèrement pointues. Vues de côté, la base de l’oreille est alignée avec le coin externe de l’œil. Les oreilles doivent être assorties (même forme et port) lorsque le chien est alerte, et elles peuvent être droites, inclinées, repliées ou en bouton sans préférence. Lorsqu’alerte, une oreille en rose est un défaut. Crâne : vu de l’avant, de largeur moyenne, relativement plat sur le dessus et légèrement vouté au sommet et sur les côtés où il s’élargit doucement du coin des yeux jusqu’à la base des oreilles. L’occiput n’est pas proéminant. Les joues sont plates et bien musclées sans jamais être trop chargées. Stop : le stop est modéré mais distinct. Museau : fort, sa longueur est un peu plus courte que la longueur du crâne et il va en s’amenuisant jusqu’au nez. Nez : la couleur correspond à la couleur du corps et il est entièrement pigmenté. Le nez de couleur chair est considéré un défaut chez les sujets citron ou abricot clair et il est un défaut grave chez toutes les autres couleurs. Les décolorations saisonnières sont admises. Lèvres : les lèvres sont sèches et serrées et correspondent avec la couleur du nez, ou elles peuvent être rose et soit unies ou tachetées – les deux sont acceptables. Mâchoire inférieure/dents : mâchoire solide et bien développée avec aucun signe de faiblesse. Articulé : un articulé en ciseaux est préféré, quoiqu’un articulé régulier soit acceptable.

Cou
La longueur du cou est proportionnelle à la tête. Musculaire, net, la crête arquée, il se fond dans les omoplates.

Membres antérieurs
Les omoplates sont bien inclinées avec des muscles plats fournissant suffisamment d’espace entre les omoplates pour permettre une liberté de mouvement. Les omoplates et l’avant-bras sont presque d’égale longueur et bien inclinées de façon à ce que les coudes sont placés directement en-dessous de la partie la plus élevée des omoplates. La profondeur du corps au coude est égale à la distance du coude au sol. Les membres antérieurs sont droits et parallèles, les coudes n’étant tournés ni en dedans, ni en dehors. Vus de côté, les canons métacarpiens sont légèrement inclinés. Les pieds sont de forme ovale, les orteils, n’étant tournés ni en dedans, ni en dehors, sont compacts et modérément arqués avec des coussinets épais et des ongles durs. Les ergots antérieurs peuvent être éliminés.

Corps
Ligne de dessus : horizontale à partir du dos en passant par le rein et jusqu’à l’attache de la queue. Corps : compact, puissant et flexible avec des côtes bien cintrées. La poitrine se prolonge jusqu’au coude. Vu de l’avant, les côtes paraissent de forme ovale. Le terrier chasseur de rat, quoique musclé et en bonne condition physique, a des muscles plats qui se fondent bien au corps. Poitrine : bien remplie et de largeur modérée avec un poitrail perceptible. La ligne de dessous remonte graduellement, les côtes se prolongeant de façon à ce qu’il y ait une rétraction moyenne. Dos : fort et de niveau du garrot jusqu’au rein. Le rein est modérément court et légèrement arqué jusqu’à une croupe légèrement inclinée.

Membres postérieurs
Les pattes arrières sont musclées mais en équilibre avec les membres antérieurs. Elles ne doivent pas être grossières ni lourdes. Les grassets sont bien angulés et les métatarses courts, perpendiculaires et parallèles. Les pieds, quoique légèrement plus petits, sont semblables aux pieds antérieurs. Les ergots sont éliminés.

Queue La queue est une prolongation de la colonne vertébrale. Elle est habituellement coupée entre la deuxième et la troisième vertèbre, ou elle peut être écourtée naturellement (bobtail) ou laissée longue, s’amenuisant jusqu’à l’extrémité du jarret. La longueur importe peu. Dépendant de l’attitude, elle est portée légèrement sous l’horizontale allant jusqu’à presque droite, mais pas au-dessus du dos ni enroulée.

Allures
Le terrier chasseur de rat se déplace de manière efficace avec une bonne extension qui laisse supposer l’agilité, la vitesse et la puissance. Les pattes sont parallèles au trot mais à mesure que la vitesse augmente, les pieds tendent à converger vers une ligne centrale. Les jambes ne tournent ni en dedans, ni en dehors, et les pieds ne se croisent ou s’interfèrent l’un l‘autre.

Défauts

  • Pattes courtes – défaut grave
  • Yeux gris sauf chez les sujets bleus ou bleu fauve – défaut grave
  • Nez de couleur chair chez les sujets citron ou abricot clair – défaut
  • Nez de couleur chair chez les sujets de couleurs autres que citron ou abricot clair – défaut grave
  • Masque noir/museau noir chez les sujets qui n’ont pas la couleur noire – défaut grave Caractéristiques éliminatoires
  • Tout chien âgé de plus de six mois qui mesure moins de 10 pouces, ou plus de 18 pouces
  • Toute couleur bleue dans l’œil.
  • Oreilles coupées.
  • Manque de poils (manque de poils génétique).
  • Toute suggestion de poil crépu ou frisé ou de type autre que celui qui est décrit.
  • Couleur unie (autre que le blanc).
  • Bicolore sans blanc, chiens ayant une plaque ou une bande de poils blancs mesurant moins d’un (1) pouce dans sa partie la plus large.
  • Les patrons de couleur merle ou bringée.